La mare aux mots - Le blog

05 octobre 2011

La mare aux mots change d'adresse...

... et surtout de blog!

En créant le blog ici j'ai très vite regretté certaines choses, mais surtout une... la pub! Une personne me l'avait d'ailleurs reproché. En effet sur canalblog il y a de la pub et même si on paye (ce que j'avais proposé) aucun moyen de la faire partir.

Aussi j'ai décidé de fuir vers wordPress. Et sincèrement je ne le regrette pas!

Vous verrez le blog est plus beau, plus clair.

Alors maintenant vous retrouverez le blog de La mare aux mots ici :

http://lamareauxmots.com/blog/

 

Posté par lamareauxmots à 22:12

L'invitée du mercredi : La luciole masquée (+ concours)

Cette semaine, l'invitée du mercredi mélange les contes pour en créer de nouveaux, La luciole masquée a eu la gentillesse de réponde à mes questions. Je vous avais parlé il y a peu de son album Cendrillon et l'oiseau de feu.

LUCIOLE BDLa mare aux mots : Comment est venue cette idée de se faire rencontrer des contes ?
La luciole masquée :
Tout d'abord, il faut savoir que cette idée est celle de  Joël Cimarrón, illustrateur et responsable de collection aux éditions de Karibencyla. Son désir était de briser les frontières entre les contes dits classiques de ceux que l'on appelle contes du monde. Par ce rapprochement nous avons le souhait de dévoiler l'immense richesse que provoque cette rencontre et le dialogue entre les cultures. De mon côté, j'ai donné vie aux quatre premiers titres avec un plaisir infini ! J'ai ainsi pu voyager jusqu'en Inde et en Russie, m'immerger dans la forêt de Brocéliande et trembler avec le Compè Lapin des contes créoles. À chaque fois, j'en suis ressortie plus riche et admirative des cultures rencontrées, j'espère que c’est le cas pour mes lecteurs également !

LMAM : Quels autres personnages aimeriez vous se faire rencontrer ? 
LLM : Belle question ! Il nous reste pas mal de personnages à découvrir, le monde regorge de grands personnages aux aventures palpitantes. Et certaines destinations manquent à notre collection comme l'Afrique, l'Asie, l'Océanie, l'Amérique Latine ... D’autres auteurs ont depuis rejoint notre équipage et nous n’allons pas tarder à faire le tour du monde.

LMAM : Vous êtes aussi libraire, quel est votre avis sur la production actuelle ? 
LLM : Cela fait déjà 3 ans que j'ai laissé mon doux rayon jeunesse ! Je pensais en savoir beaucoup dans le domaine, mais depuis que je parcours les salons du livre partout en France, je découvre avec plaisir et surprise d'autres courants portés par des éditeurs très peu représentés en librairie. Ces "autres" sont très prolifiques, offrent un regard neuf sur la littérature jeunesse et sur l'enfant-lecteur qui m'interpelle et me passionne. À leur contact, on ne voit plus le livre comme une simple marchandise, mais plutôt comme une œuvre et cela fait beaucoup de bien. Je citerai par exemple les éditions Grandir, Lirabelle, Alzabane, Benjamins Media, les éditions du Jasmin et bien d'autres ...

LMAM : Quels sont les livres que vous aimez mettre en avant ? Des auteurs fétiches ? 
LLM :
Mon dernier gros coup de cœur de libraire était pour les éditions Hongfei Cultures qui sont devenus depuis des amis. J'ai aimé la délicatesse, la beauté de leurs albums et surtout comme les éditions de Karibencyla, ils donnent à voir d'autres cultures, en l’occurrence la culture chinoise. Je citerai également les éditions chocolat Jeunesse, pour la gourmandise et l'onirisme de leur catalogue. En ce qui concerne mes auteurs fétiches, je dirai Kitty Crowther sans hésiter car elle arrive à nous faire ressentir sa fragilité et sa force dans chaque album.

LMAM : Quels livres ont marqués votre enfance ? votre adolescence ?
LLM :
De mon enfance, il me reste un vieux livre de contes offert par mon père pour mes 8 ans. Je l'ai toujours avec moi, comme un bouclier ou un trésor. Il me rappelle mes rêves et les sensations que j’éprouvais en lisant ces contes. Cette sensation, j’essaye de la faire ressentir à mes lecteurs lorsque j'écris. En ce qui concerne mes lectures adolescentes, j'ai dévoré de nombreux romans américains en particulier Paul Auster et John Irving avec le roman 
Tombouctou pour le premier (ou la vie vue par un chien) et Le Monde selon Garp pour le second (un roman-conte vertigineux).

LMAM : Parlez-nous de votre blog sur lequel vous donnez des conseils aussi aux jeunes auteurs.
LLM :
Le blog de La luciole Masquée est né d'un manque. Je ne trouvais pas facilement d'informations fiables sur internet concernant le métier d'auteur et celui d'illustrateur : pas de grille de tarifs, rien de clair sur la fiscalité ni sur les modalités pour démarcher un éditeur. Bref, on aurait dit qu'un tabou planait sur ce corps de métier où chaque individu est seul dans son coin. Du coup, j'ai voulu créer un lieu convivial d'échange et de partage à travers mon blog et le forum que j'ai lancé un peu plus tard. Par contre, je me garde bien de donner des conseils, je fais juste circuler l'information et je dirige les auteurs et illustrateurs vers des associations comme la Charte, bien plus à-même de les renseigner et les aider. Le succès de mon blog vient de la convivialité, de l'entraide et de la générosité dont font preuve les lucioles et je les en remercie.

On pourra retrouver La luciole masquée qui dédicacera Cendrillon et l'Oiseau de Feu les 8 et 9 octobre à La 25e Heure du Livre au Mans, les 15 et 16 octobre à Frissons à Bordères  et au Festival de Rouen du Livre de Jeunesse du 2 au 4 décembre.  Merci à elle pour ses réponses.

Et puisqu'on parle de Cendrillon et l'oiseau de feu, je vous propose de le gagner! Je tirerai au sort parmi les commentaires à cet article qui comporteront le mot citrouille! (vous avez jusqu'à demain soir 23h59)

EDIT : le blog déménage, merci de ne plus commenter cet article sur canalblog, mais ici : http://lamareauxmots.com/blog/?p=4

Gabriel

Posté par lamareauxmots à 08:07 - L'invité du mercredi
Tags : , ,

04 octobre 2011

"Il arrosa le coeur avec un sirop de fraises pour lui redonner sa couleur originale"

Vedrana est une jeune maison d'édition qui sort des livres très beaux, très poétiques. Des textes qui laissent une grande part à l'imagination et des dessins que, personnellement, je trouve magnifiques.

big-probleme-00

Le problème, c'est l'histoire de Léon, un oiseau qui est le vilain petit canard de sa famille car il n'a pas, comme les autres, un chant qui fait pleuvoir rose et des coeurs. Ce problème lui empêche de trouver l'amour. Il va rencontrer plusieurs personnages (Clémentine l'étudiante qui a mal aux pieds, Jeannot le fermier que les enfants traitent de diable, Lucien le poète sans inspiration, Madame tête de poisson que ses souvenirs empêchent de nager et Louis que sa petite amie vient de quitter) qui vont tenter de l'aider.

big-probleme-01 big-probleme-05

Chaque présentation de personnage et l'exposé de son problème se termine par Le problème n'est peut-être pas là où je le pense? Je devrais me poser les bonnes questions. Un joli (très joli) petit livre sur le rejet, l'entraide et la recherche de soi.

Dans la même collection (Collection porte-manteau), Olivier le réparateur de coeur pour lequel j'ai eu un véritable coup de coeur.

big-olivier-00

Olivier est réparateur de coeur, il est le seul à avoir un coeur en bois, le coeur des autres est en verre. La route d'Olivier va croiser celle de Madame Ombre, qui est si triste de ne pas être aimé par Monsieur de Fontaine.

Les dessins sont magnifiques, l'histoire est très belle. Vraiment très très poétique.

big-olivier-01 big-olivier-05

Ces deux albums sont vraiment des petits bijoux d'esthétisme (pas qu'au niveau des dessins, l'écriture est très belle, et l'objet est beau aussi, les pages sont en papier épais, légèrement cartonné) et de poésie. Je pense qu'ils s'adressent plutôt à de "grands" enfants car le texte fait beaucoup travailler l'imaginaire.

Le problème, d'Alice Richard
Olivier le réparateur de coeur de Pole Ka
Tout deux chez Vedrana Editions dans la collection Porte manteau, 7€ l'album.

Plus d'extraits sur le site de Vedrana.

Public : Lecteurs confirmés.

Gabriel

Posté par lamareauxmots à 07:55 - Livres
Tags : , , ,

03 octobre 2011

"Patabulle ne comprend pas pourquoi les autres sont toujours si occupés alors qu'il est si simple de rêver."

Voilà, comme Gabriel vous l'a dit, La mare aux mots c'est fini pour moi. Et je suis plutôt contente de terminer avec une chronique de cet album, sans doute l'un des plus beaux sortis ces derniers temps.

couv Patabulle

C'est l'histoire d'un petit chien jaune qui a les pieds sur Terre mais aime plus que tout partir en voyage en ballon, pour papoter avec les nuages et déguster des rayons de soleil au goût de miel. Mais un jour, il construit une fusée, et celle-ci l'emporte plus loin que prévu. Il atterrit sur une planète étrange, au sol moelleux comme une éponge et aux habitants encore plus étranges, mais qui visiblement l'attendaient ! Avec ses nouveaux amis, il ne voit pas le temps passer, et c'est avec eux qu'il fera ses prochains voyages.

extraits PATABULLE_Page_2  extraits PATABULLE_Page_3

Patabulle, c'est mon dernier coup de coeur en date. C'est frais, moderne, coloré, poétique, positif, j'adore ! Le texte de Juliette Vallery est en parfaite harmonie avec les belles illustrations de Tristan Mory. Les mots me manquent et d'ailleurs, il n'y a rien à redire, c'est parfait !

Et voici une belle animation vidéo pour découvrir l'album.


Patabulle, de Juliette Vallery et Tristan Mory
Actes Sud Junior. 12,50 euros
Public : A leur lire

Alexandra

"Tout a une fin, c'est peut-être ça qui est bien" Mano Solo

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lorsque j'ai eu l'idée de la mare aux mots j'ai proposé à Alexandra de m'accompagner, elle a tout de suite été partante. Elle m'a beaucoup aidé dans le lancement du projet, sans elle La mare aux mots ne serait sans doute pas ce qu'elle est aujourd'hui. C'est donc avec tristesse et nostalgie que je la vois partir aujourd'hui. Bonne route à toi Alexandra, et n'hésite pas à passer nous voir sur le forum, à laisser quelques commentaire de ci de là.

Gabriel

Posté par lamareauxmots à 14:29 - Livres
Tags : , , ,

02 octobre 2011

Recherche chroniqueur/chroniqueuse

Alexandra a souhaité quitter la mare aux mots pour des raisons personnelles. Je continue l'aventure sans elle mais j'aimerais trouver quelqu'un qui souhaiterait écrire avec moi des chroniques et m'aider pour des petites choses.

Bien entendu c'est bénévole (je le suis moi même).

Si ça vous intéresse, écrivez une chronique sur un livre que vous aimez et envoyez la moi par mail à contact@lamareauxmots.com.

N'hésitez pas à me poser plus de question sur le "job".

Je cherche bien sur quelqu'un dans l'esprit de ce qu'on avait créé, pour continuer sur la même lancée.

 

Gabriel

Posté par lamareauxmots à 15:33

01 octobre 2011

"Ouistiti est si minuscule. Ouistiti est si fragile. Où est-il passé?"

Ouistiti 1ere de Couverture

Aujourd'hui sort Ouistiti a disparu aux éditions Petite Fripouille.

Mais où est donc passé Ouistiti, le chimpanzé, si petit, si fragile? C'est la panique au zoo, il faut le retouver! Georges, le gardien du zoo va mettre tout en oeuvre pour ça. Il va chercher... absolument partout!

Ouistiti planche éléphant Ouistiti planche perroquet

C'est un bien joli petit album, dont les très belles illustrations de Fabienne Pierron ajoute de l'humour à l'histoire.

Elle avait d'ailleurs déjà illustré un album aux éditions Petite Fripouille :

1ere de Couverture Anniversaire Edouard

L'anniversaire magique d'Edouard, un autre petit album très sympa. Une histoire de gouter d'anniversaire à Cocciland réunissant Coccinella la coccinelle, Gaston l'escargot, Mimi l'abeille, Edouard la sauterelle et Momo le verre de terre qui vont vivre une belle aventure grace à une malle magique.

Album Anniversaire Edouard pages 6-7 Album Anniversaire Edouard pages 10-11

Fabienne Pierron est une jeune illustratrice, visiblement, elle n'a que peu d'albums à son actif mais je prends les paris qu'on a pas fini d'en entendre parler.

Ouistiti a disparu ! de Marie-Hélène Lafond illustré par Fabienne Pierron
L'anniversaire magique d'Edouard de Laurence et Nicolas Van Gysel illustré par Fabienne Pierron
Tout deux sortis aux éditions Petite fripouille, chacun au prix de 9,50€
Public : A leur lire / lecteurs débutants

Gabriel

30 septembre 2011

"Un dragon c'est bien pratique pour tondre le gazon, pour griller les saucisses, pour chauffer la maison"

Nous vous avions déjà parlé de deux albums dans la collection Tintamarre (Les pieds dans le plat de Pascal Parisot et Bête et méchant d'Oldelaf) qui est sans doute la meilleure collection musicale sortie ces dernières années, Milan et Naïve ont eu la très bonne idée de sortir une compilation.

Visuel_U318193_CompilTintamarre_CMJN

La compil' tintamarre regroupe donc des extraits des albums d'Oldelaf, Pascal Parisot, Alain Schneider, David Sire et Franz et c'est 1 heure de pur délice. On retrouve avec joie les chansons qu'on connait quand on a déjà certains albums, et on découvre avec plaisir les autres. On chante (d'ailleurs, comme sur les albums originaux, les pistes chansons sont suivies de pistes instrumentales), on danse, on s'amuse. La compilation idéale pour la voiture parce que non seulement les enfants adorent... mais les parents aussi (d'ailleurs il m'arrive de l'écouter alors que ma fille est à l'école, je le confesse).

Ici (hélas) pas de livre mais le livret du CD est illustré par Magali Le Huche qu'on adore sur ce blog.

La compil' tintamarre c'est sorti chez Naïve et Milan.

Public : tout le monde, du nouveau né à la mémé!

Sur le site de naïve : http://www.naive.fr/#/artist/tintamarre
Sur le site de Milan : http://www.editionsmilan-tintamarre.com

 Gabriel

Posté par lamareauxmots à 07:55 - Musique
Tags : , , , , , , ,

29 septembre 2011

"A l'école, on a plein de copains"

COUV_ficellepom_entree_maternelle

 

C'est assez rare que ma fille, 3 ans et demi, me demande de réécouter le même livre CD quand il s'agit d'une histoire. Je dirais même qu'il n’y en a que deux qui ont eu cet effet. L'entrée en maternelle et un autre dont je vous parlerai prochainement (ça c'est du teasing!).

Il faut dire qu'elle est en plein dedans (elle est entrée en petite section ce mois-ci) et que ce livre CD est très bien fait.

Donc c'est l'histoire de Pom, petit garçon qui entre à la maternelle. Il angoisse un peu (même s'il dit ne pas avoir la trouille) mais il est pressé de se faire des copains, découvrir sa maitresse, jouer dans la classe...

Le récit est émaillé de petites chansonnettes très simples qui fonctionnent à merveille (ma fille adore les chanter et les connait déjà). Elles tiennent généralement en quelques phrases répétées.

Les illustrations sont très douces, très agréables.

PAGE_ficellepom_entree_maternelle PAGE_ficellepom_entree_maternelle02

Un bien joli petit livre CD qui séduit les enfants et n'agace même pas les parents à la dizième écoute (me concernant c'est chose rare!).

L'entrée en maternelle de Sandrine Bosc et Sébastien Chebret.
Aux éditions éveil et découvertes, 14€
Public : A leur lire (je dirais que c'est forcément surtout étudié pour les enfants qui rentrent en petite section donc).

Plus de livres sur le thème de l'école sur le forum.

Gabriel

28 septembre 2011

L'invitée du mercredi : Catherine Fournier

Cette semaine, l'invitée du mercredi n'a pas écrit de livre... mais elle en raconte beaucoup. Elle n'a pas écrit de chanson... mais elle en chante parfois. L'invitée du mercredi est institutrice ou professeur des écoles comme on dit maintenant. Nous trouvions intéressant d'avoir son opinion sur la littérature jeunesse, connaitre ses coups de coeur et savoir ce qu'elle lit aux enfants.

100_0696

La mare aux mots : Quels sont les livres qui ont marqué ton enfance?
Catherine Fournier : Je n'étais pas une grande lectrice. Je laissais la lecture à mon grand frère !
Lire je trouvais que c'était un effort et je préférais les jeux avec les copains et les copines.
J'ai souvenir d'avoir été « très collection » avec les séries de la bibliothèque rose (avec un grand faible pour les Club des 5 par exemple). Dans la même veine j'ai eu une collection d'aventures d'Heidi en 4 ou 5 tomes. Je n'ai pas échappé à la série des Martine. Des choses assez classiques pour une française moyenne des années 70.
J'ai eu droit à un abonnement aux bouquins de Disney et à J'aime lire et je suivais pas mal les revues comme Astrapi, Okapi et plus tard Ca m'interesse.
En BD, j'étais Boule et Bill et Gaston Lagaffe (mais absolument pas Obélix et compagnie ni Tintin).
J'ai lu aussi des Motordu sur le tard de mon enfance et je reste fan des trouvailles de Pef.
Chez moi on achetait plutôt les livres au supermarché ou chez une enseigne de vente par correspondante (France Loisirs pour ne pas la citer). D'une part , la litterature jeunesse n'était pas très riche à l'époque et d'autre part ça restait un peu confidentiel.

LMAM : Est-ce qu'il t'arrive de les lire à tes élèves?
C.F. : Promis ! Je leur épargne tout ça !
Les seuls livres que j'ai emportés de mon enfance pour les garder en classe , ce sont Les contes de la Rue Broca (Pierre Gripari et Claude Lapointe en auteur) et Les contes du chat perché (Marcel aimé)... et puis les Motordu de Pef.
Pour Les contes du chat perché, l'approche n'est pas facile tellement tout le décor qui voit évoluer les aventures de Delphine et Marinette est obsolète. Néanmoins les enfants aiment bien écouter une ou deux aventures (je ne lis jamais la totalité de l’œuvre car ça me dérange de ne présenter que des personnages féminins, donc j'essaye de ne pas m’appesantir).
Pour Les contes de la Rue Broca : les enfants adorent. C'est plein de malice !

LMAM : Quels sont tes coups de coeurs récents ? ceux que tu lis à tes élèves ?
C.F. : Je viens de changer de niveau de classe (j'étais en petite section maternelle en juin dernier et depuis septembre je suis en CE2/CM1) ce qui donne lieu à des recherches et découvertes. Je connais pas mal le monde des albums par contre je n'étais pas trop branchée petits romans car je n'avais jamais navigué en cycle 3 (CE2/CM1/CM2).
En maternelle, j'adorais les livres de Christian Voltz avec leur illustrations toujours savoureuses et des textes plein de non-dits qui donnent l'impression de planter des petites graines dans l'esprit des plus petits (Toujours rien, Comme chaque matin, C'est pas ma faute, Dis Papa pourquoi ?…).
En élémentaire, j'ai des livres de Christian Voltz en consultation mais je ne leur lis pas.
Là , je viens de découvrir l'auteur Susie Morgenstern. C'est plein de fantaisie et j'aime bien. Du coup, on va partir pour étudier Joker en lecture suivie pendant 1 mois mais je pense leur lire d'autres livres d'elle. Je pense vraiment qu'ils vont bien accrocher. (Illustrations sympas de Mireille d'Allancé)
Je viens également de découvrir Anne Fine et son Journal d'un chat assassin. Je leur lis ça en épisodes en fin de journée et les enfants en redemandent. C'est plein d'humour et d'espièglerie. Les illustrations sont également fabuleuses.

LMAM : Quelle évolution as tu vu dans la littérature jeunesse depuis que tu enseignes?
C.F. : Je trouve que la littérature jeunesse devient de plus en plus abordable.
Il existe des formules d'abonnements (Ecole des Loisirs par exemple) qui permettent aux familles de sortir des sentiers battus de livres de supermarché. Dans les supermarc
hés, la qualité s'améliore également et par le biais d'internet ou de grandes enseignes on arrive à proposer des articles de qualité à des familles qui n'allaient pas spontanément vers la littérature jeunesse. Je trouve que ça se démocratise.
De plus, dans les écoles, la littérature jeunesse est mise en avant, ce qui était moins le cas il y a une vingtaine d'années. Lors de l'apprentissage de la lecture il n'est pas rare que l'enseignant sorte de sa « méthode » pour travailler sur des albums et il existe même des méthodes de lectures dont la base sont les albums. C'est un travail qui n'existait pas ou peu il y a 20 ans. En maternelle on travaille beaucoup autour des albums.
On a vu également apparaître dans les
programmes la notion de « littérature » (avant on parlait de « lecture » en terme d'apprentissage mais il n'y avait pas la dimension littéraire d'une œuvre). Ce sont des choses qui font beaucoup évoluer les demandes des enfants et des familles sur un secteur qui était assez confidentiel auparavant.
Enfin, il y a vraiment une grande richesse et une grande diversité en matière d'auteurs et d'illustrateurs de littérature jeunesse. Ça foisonne vraiment et ça grouille de talents et de petites merveilles d'originalité (avant tout ce qu'on proposait aux enfants suivait la même trame).

LMAM : Et en musique, que leur fais-tu écouter? Des choses récentes ? Des choses anciennes?
C.F. : En musique en maternelle on écoutait pas mal de classiques (parce que mine de rien les classiques se perdent et c'est important de conserver ce bagage culturel de la chanson traditionnelle) : donc tout un tas de petites formulettes et chansons (type Dame tartine, Souris verte).
J'aimais bien leur passer des chansons du groupe Mamemo, ce sont des chansons qui font grandir je trouve et qui font alterner poésie et malice. Les titres sont souvent bien adaptés au monde du petit enfant et à ses préoccupations (mention spéciale pour les titres Capable tout seul et Les gros mots).
On a beaucoup chanté de titres de Philippe Roussel, il a des titres très adaptés aux petits. J'aimais bien aussi les Bouskidou qui dépotent bien et qui sont toujours une bonne occasion de se dandiner (Mention spéciale pour la ronde Maman n'veut pas ! et les titre Je suis un oiseau et Même pas vrai !).On écoutait aussi du Steve Waring et du Alain Schneider...
Ca se sont donc mes grands classiques puis après je piochais ci et là au détour d'un titre sympa.
En élémentaire, et en cycle 3, on est plutôt sur des chansons à textes classiques (Trenet, Bécaud, Dassin, Brassens, Aufray, Fugain, certains Renaud, Cabrel, Noah...).
Il faut que je balaye un peu ce qu'on peut trouver dans le créneau « enfance » qui ne soit ni trop « bébé et obsolète » ni « inchantable » (Par exemple il y a des titres sympas dans Enfantillages mais ce n'est pas évident du tout à chanter en classe (rythmes, articulations rapides...).
J'ai tendance à éviter des titres quand
il y a un mot un peu trop familier parce qu'on peut facilement devoir tout justifier à des parents et il y a des titres qui passent très bien dans un usage familial mais sur lesquels on ne trouverait à redire dans un usage scolaire. Je pratique donc une autocensure en m'empêchant d'apprendre certaines chansons que je trouve pourtant bien chouettes.

LMAM : Et quels sont tes souvenirs d'enfance niveau musique justement?
C.F. : Le héros musical de mon enfance était Bourvil ! J'étais fan et je le reste !

La comédie musicale de mon enfance ça a été Emilie Jolie et j'ai adoré.
Je confesse également avoir écouté avec plaisir Chantal Goya (mais c'était une époque où on ne proposait pas grand chose … et je n'ai pas fait partie des chanceux à qui on distillait du Anne Sylvestre ! Je faisais avec ce qu'on me donnait!).
Et puis, je suis surtout d'une génération qui chantonnait ce qui passait dans les show de Maritie et Gilbert Carpentier. A ce titre, ce que je chantais le plus dans mon enfance c'était Claude François (et j'ai beaucoup pleuré quand il est mort!). Folle jeunesse ...

Catherine Fournier est professeur des écoles en Isère. Merci à elle pour ses réponses vraiment intéressantes.

Posté par lamareauxmots à 15:19 - L'invité du mercredi
Tags :

27 septembre 2011

"Entrez, entrez, au cirque fanfaron !"

 couvhector couv ernesto

Hector broie du noir au zoo : il se trouve trop gros et n'a qu'un rêve : voler. Dur dur pour un éléphant. Il rencontre alors le merle Alfonso, le Monsieur loyal du cirque Fanfaron, qui lui propose de rejoindre sa troupe et de devenir funambule.

Ernesto s'ennuie dans la basse-cour et lui aussi rêve de s'envoler ! Mais ses petites plumes ridicules de coq ne lui servent à rien ! Cette fois, c'est le papillon Pipo, clown du cirque Fanfaron qui l'invite à rejoindre la troupe et à devenir trapéziste !

Ces deux albums cartonnés, avec le cirque pour toile de fond, invitent les petits lecteurs à découvrir les notions de volonté, de dépassement de soi, mais surtout de solidarité et d'amitié. J'ai beaucoup aimé les illustrations poétiques, avec des découpages de papiers et des motifs, d'Arianna Tamburini. Tendresse et humour sont au rendez-vous dans la collection du cirque Fanfaron !

Hector int  ernesto int

Hector l'éléphant funambule et Ernesto le coq acrobate de Carole Trébor et Arianna Tamburini (et quatre autres titres dans la collection Au cirque fanfaron
GulfStream
Public : Tout petits

Alexandra

 


  • Un blog réalisé par :